Saltar para: Post [1], Comentários [2], Pesquisa e Arquivos [3]

DIÁRIO 89

Criando memórias desde 1989

07
Jul15

Je vole

Mes chers parents je pars, je vous aime mais je pars
Vous n'aurez plus d'enfants, ce soir. 
Je ne m'enfuis pas je vole, comprenez bien je vole
Sans fumée, sans alcool je vole, je vole.

Elle m'observait hier soucieuse, troublée, ma mère
Comme si elle le sentait, en fait elle se doutait, entendait.
J'ai dit que j'étais bien, tout à fait l'air serein
Elle a fait comme de rien, et mon père démuni, a souri. 

Ne pas se retourner, s'éloigner un peu plus
Il y a à Gard une autre gare, et enfin l'Atlantique.

 

Mes chers parents je pars, je vous aime mais je pars
Vous n'aurez plus d'enfants, ce soir. 
Je ne m'enfuis pas je vole, comprenez bien je vole
Sans fumée, sans alcool je vole, je vole.

Je me demande sur ma route si mes parents se doutent
Que mes larmes ont coulé, mes promesses et l'envie d'avancer. 
Seulement croire en ma vie, tout ce qui m'est promis
Pourquoi, où et comment, dans ce train qui s'éloigne, chaque instant.

C'est bizarre cette cage, qui me bloque la poitrine
Je ne peux plus respirer, ça m'empêche de chanter.

Mes chers parents je pars, je vous aime mais je pars
Vous n'aurez plus d'enfants ce soir
Je ne m'enfuis pas je vole, comprenez bien je vole
Sans fumée, sans alcool je vole, je vole.

Lalalala

Je vole, je vole.

4 comentários

Comentar post

Sobre mim

foto do autor

Subscrever por e-mail

A subscrição é anónima e gera, no máximo, um e-mail por dia.

Contacto

diariooitentaenove@gmail.com